Le tramway

 

Précédente Remonter

Ancienne école de la Trinité et arrêt du tramwayLe tramway de Brest au Conquet
5pix.gif (814 octets)
La ligne de tramway électrique, reliant Brest au Conquet est entrée en service le 12 juillet 1903. Elle remplaçait le service assuré par l'Hirondelle, omnibus à trois chevaux.
5pix.gif (814 octets)
Le succès fut immédiat puisque 13000 voyageurs furent transportés au cours des 20 premiers jours. Trois arguments militaient en faveur du projet: faciliter l'accès des brestois aux plages de Sainte-Anne - pour laquelle un embranchement fut exploité entre 1908 et 1918 -, ainsi qu'à celles de Trégana, Porsmilin, du Trez Hir et des Blancs Sablons; faciliter le transport des produits alimentaires vers Brest (train "patates") et pouvoir envoyer rapidement troupes et matériel aux Blancs Sablons si une invasion anglaise se produisait.
5pix.gif (814 octets)
L'exploitation de la ligne, déclarée d'utilité publique, était alors concédée à la Société Anonyme des Tramways Électriques du Finistère (TEF), indépendante de la Compagnie des Tramways de Brest. Le cahier des charges imposait six allers-retours minimum par jour. Les trains pouvaient comporter trois voitures au plus et la vitesse était limitée à 20 km/h. La ligne suivait le bord de la route départementale quasiment sur toute sa longueur. Le dépôt se trouvait à mi-parcours, à Pont Rohel près de Porsmilin. C'est là aussi que se trouvait l'usine électrique qui fournissait l'énergie nécessaire au fonctionnement des motrices. En 1903, le terminus de Brest se trouvait à Saint-Pierre Quilbignon, près de la gare des tramways urbains. Le 5 août 1908, la ligne était prolongée jusqu'à la Porte du Conquet à Recouvrance, suivant grosso modo le tracé actuel du boulevard de Plymouth.
5pix.gif (814 octets)
Le tramway passant à heures fixes à la Trinité, il réglait un peu la vie de ses habitants. Sur la commune de Plouzané, il y avait des arrêts à Coatuelen, la Trinité - dont on voit la "gare" ci-dessus (accolée à l'ancienne école face à la chapelle) -, le Petit Minou (facultatif), Route du Minou, la Croix Marie (facultatif) et Chemin de Toulbroch (facultatif). Depuis la Trinité, il fallait compter environ une heure pour aller au Conquet, une demi-heure pour se rendre à Recouvrance.
5pix.gif (814 octets)
La ligne sera fermée le 5 octobre 1932 après avoir été exploitée durant les dix dernières années par la Compagnie des Chemins de Fer Départementaux du Finistère (CFDF). Comme pour d'autres lignes de cette compagnie, celle du Conquet sera remplacée par un service de bus de la société Verney.

Pour en savoir plus, reportez-vous à la bibliographie.