Blason

 

Précédente Remonter

"De gueules à la tour d'or, ouverte du champ, ployée accompagnée d'un microscope à dextre et d'un épi de blé à senestre ; au chef d'argent crénelé de quatre merlons meublés de trois mouchetures d'hermine de sable"

Blason de Plouzané

Chef
5pix.gif (814 octets)
Le haut du blason, "chef" en langage héraldique, représente le Goulet avec quatre merlons et trois créneaux dans lesquels sont inscrites trois hermines symbolisant la Bretagne. Chacune des hermines correspond à l'un des pôles de la commune : le Bourg, Croas Saliou et La Trinité. Les quatre merlons représentent les quatre forts situés sur la commune, le long du Goulet : celui de la Pointe du Diable, aujourd'hui disparu ; celui du Dellec, aménagé en jardin public ; celui du Mengant et celui du Minou.

Champ
5pix.gif (814 octets)
Au milieu du blason, c'est à dire du "champ" en langage héraldique, a été dessiné une tour évasée. Celle-ci à trois significations :

elle symbolise la résistance de Plouzané à la grande ville voisine, Brest. Il existe de nombreux exemples de cette résistance dans l'histoire et dans l'actualité récente ;

elle rappelle les 41 manoirs ayant existé à Plouzané ;

elle représente le souci de protéger les six manoirs restants et plus particulièrement celui de Coadénez.

Le microscope symbolise la vocation scientifique de la commune avec la présence de nombreux instituts de recherche et écoles d'ingénieurs. De plus, même si la Thomson-CSF n'est pas implantée sur le territoire communal, nul n'ignore les liens qui existent entre cette entreprise de pointe et la population plouzanéenne.
5pix.gif (814 octets)
L'épi de blé indique la vocation agricole de la commune.

Signification des couleurs
5pix.gif (814 octets)
Le rouge, "gueules" en héraldique (du persan "gul" = "rouge"), symbolise le courage, la hardiesse et l'intrépidité. Le jaune ou or, rappelle la richesse, la force, la foi, la pureté et la constance.

Auteurs
5pix.gif (814 octets)
Le blason de Plouzané est le résultat d'une longue réflexion, de nombreuses discussions et de plusieurs études dirigées par la Commission d'Animation et des Affaires Culturelles de la commune. Parmi les personnes qui ont participé à ces travaux, il convient de citer Mlle C. Graillot, M. A. Hebert, M. Le Bec et M. Fagnen, Directeur des Archives Départementales et Président de la Société Héraldique du Finistère.